Montres Tudor




L’histoire de la marque Tudor

Les montres TUDOR comprennent des modèles pour hommes aussi bien que pour femmes : elles se présentent, la plupart du temps, sous des formes rectangulaires, avec des coins plutôt arrondies. Elles sont présentées et livrées pour la première fois en 1932, exclusivement à la société Willis pour le marché australien. Ce dernier se charge de les diffuser dans les meilleures bijouteries du pays.

En octobre 1936, Hans Wilsdorf reprend la marque « The Tudor » des mains de la maison « Veuve de Philippe Hüther ». C’est à ce moment là que la rose de la dynastie des Tudors apparaît sur les cadrans des montres. Insérée dans un bouclier, le logo représente l’union de la force (la robustesse propre à la montre) et de la grâce (la beauté de ses lignes).

Après la Seconde Guerre mondiale, le moment est venu de donner son essor et sa pleine identité à la marque. C’est ainsi qu’en mars 1946, la société « Montres TUDOR S.A. » fut créée. C’est le début officiel de Tudor, et c’est Rolex qui garantira les caractéristiques esthétiques, techniques et fonctionnelles, ainsi que la distribution et le service après-vente.

Un an après, en 1947, le bouclier disparaît petit à petit du logo et n’aura donc plus que le nom de la marque et la rose, finement dessinée et en relief, insistant ainsi sur son élégance et son style.

Les collections Tudor

Parmi les collections les plus connues, peuvent être citées les suivantes :