Montres Omega




Omega est une marque incontournable et surtout hors du commun dans le monde de l'horlogerie de luxe.

Omega, ses débuts et son évolution

Avant de porter le nom Omega, lors de la création de la manufacture par Louis Brandt, elle portait le nom de ce dernier en 1848. Toutes ses montres n’avaient donc pas encore le signe oméga gravé dessus.

Ce n’est que trente années plus tard que les deux héritiers de cette manufacture décident d’entreprendre dans l’industrialisation de la fabrication de leur montres. Ils décident alors de déménager pour s’installer dans un endroit beaucoup plus stratégique pour eux en terme de logistique. Effectivement, la distribution et le transport à Bienne était beaucoup plus rentable s’ils voulaient percer dans le domaine de l’industrie. C’est ensuite en 1984 que l’entreprise donne le nom d’Omega, d’après le premier calibre Omega 19 lancé cette année-là. Et le grand mythe commence...

Leur succès commence alors réellement et atteint un pic jusqu’en 1907. Malheureusement, à cause de la crise de l’industrie horlogère en 1907, ce succès connaît une baisse. Il a donc fallu aux héritiers de trouver une solution pour sortir vainqueurs et la tête haute de cette crise, le premier gros challenge se propose alors à eux : Omega prévoit de chronométrer une course (la Coupe Gordon Bennett) deux ans après la crise. C’est alors qu’ils font la rencontre de Tissot et s’y associent après une autre crise due à la première guerre mondiale.

Le marché est alors partagé en deux : le haut de gamme est pris en charge par Omega, tandis que Tissot s’occupe du milieu de gamme. Ce travail ensemble a fait d’eux les plus gros fournisseurs de montres auprès de l’armée anglaise. Donc, ayant le pouvoir de fournir leurs montres même pendant la seconde guerre mondiale, il est évident que leur notoriété ait grimpé de façon fulgurante. Omega a également marqué son nom dans l’histoire lorsqu’en 1969, une de leur montres est portée par Buzz Aldrin qui a été aux côtés de Neil Armstrong pour aller découvrir la lune : c’est le monde entier qui est témoin que l’homme ayant marché sur la lune portait la “speedmaster” désormais surnommée “the moonwatch”.

La Swatch Group intègre à son équipe Omega en 1983 : ainsi il a fallu revoir la structure de l’entreprise ainsi que son identité afin que les futures montres créées correspondent enfin aux attentes des héritiers. Leur but? Vendre de belles montres tout aussi techniquement innovantes que professionnelles. Effectivement, pour continuer à percer, étant donné que les envies et les attentes des clients évoluent au fil du temps (on le sait bien, demander toujours mieux et plus est une spécialité chez l’être humain), il a fallu que cette marque ne cesse d’évoluer surtout du côté technique des montres. Plus il y avait de complications, plus les montres devenaient intéressantes. Beaucoup plus d’événements et d’inventions diverses ont changé le cours de l’histoire de l’horlogerie, et Omega on peut le dire, a fait partie du déclencheur de ces changements.

Tout d’abord, l’entreprise de cette marque a été l’avant-coureur de l’industrialisation de la fabrication de montres en 1879. Ensuite, une multitude de modèles incroyablement compliqués pour l’époque ont été lancés : le spiral en silicium par exemple (un ressort utilisé dans chaque montre) ou encore la technologie Liquid Metal (utilisée pour l'emblème d’omega autour des lunettes et de la couronne de la montre) et surtout l’échappement Co-Axial qui a permis d’être la solution à l’un des plus anciens problèmes (le renversement de lubrification et de balancier).

Omega et le futur

La manufacture ne s’est jamais réellement reposée et s’est toujours projetée dans le futur. Ces futures conceptions sont encore une fois la preuve de la qualité et l’excellente technique de toutes leurs fabrications, que ce soit des montres ou autres. Par exemple, Omega a su créer un prototype d’avion qui fonctionne à l’énergie solaire et qui a la taille d’un Airbus A 340. Elle l’a nommé le “solar impulse”. La chose la plus excitante pour l’époque, était que même en étant un prototype seulement, cette machine pouvait voler toute une nuit grâce à l’énergie qu’il avait absorbé dans la journée.

Au jour d’aujourd’hui encore, Omega travaille pour le futur : elle prévoit des conceptions de montres qui devront accompagner les futurs astronautes pour une excursion sur Mars en l’an 2030.

Comme toute marque qui veut se faire connaître et garder sa notoriété, elle a dû créer des liens très étroits avec des personnalités du monde de cinéma ou encore sportif : George Clooney, Cindy Crawford et beaucoup d’autres ambassadeurs de cette marque ont su porter haut les couleurs de la marque en véhiculant et partageant les même valeurs.

Ceci étant dit, sa notoriété doit également beaucoup au personnage de James Bond, incarné par plusieurs acteurs très connus. Même dans l’un des derniers James Bond, Quantum of Solace, la Speedmaster Pro diver 300 est propulsée au rang d’icône.

A la base, Omega est plus unie au monde des sports, et plus spécifiquement aux Jeux Olympiques. Elle a eu l’honneur de chronométrer les Jeux Olympiques de Los Angeles en 1932. C’est depuis qu’elle choisit d’assurer le chronométrage officiel de 24 Jeux Olympiques. Elle fut de par cela couronnée de la croix olympique du mérite. Omega était tout simplement appréciée de tous : tout le monde voulait être l’ambassadeur de la marque et c’est ainsi que Michael Phelps parmi d’autres personnalités en sont également devenues les ambassadeurs à leur tour. Cette marque de montres de luxe s’engage en particulier avec les sportifs pratiquant du tennis, de la voile, de l’athlétisme et de la natation. Encore une fois, pour les Jeux Olympiques de 2012 et ceux de 2016, elle prendra en charge le chronométrage des épreuves. D’ailleurs, pour graver ces moments dans son histoire, elle crée une collection de montres qui portent le nom de ces deux jeux olympiques.

Les différents modèles Omega

Beaucoup de modèles de la marque Omega ont fait fureur, mais nous en retenons quelques-uns qui ont propulsés cette dernière vers le succès. Effectivement, les 4 grands tracés de l’histoire d’omega sont:

Omega n’a pas fait les choses à moitié, malgré les obstacles qui se sont présentés aux héritiers de l’entreprise, ils ont su se relever à chaque fois et prouver que rien n’est impossible, ni pour leur entreprise, ni pour leurs montres.